Injections de toxine botulique

Docteur Ora Levy

Page rédigée par le Docteur Ora Levy, dernière mise à jour le 24/01/2023

La toxine botulique est un médicament, régit par l’AFSSAPS et la FDA. Découverte et utilisée pour la première fois en 1970 par un médecin ophtalmologiste, elle a depuis connue un essor phénoménal dans l’élargissement de son utilisation notamment en médecine esthétique. ​

Le terme de « Botox » correspond à l’une des marques de toxine botulique commercialisées.​
Le « Botox » intrigue ou effraie, et ses effets réels sont très souvent mal connus du grand public. En réalité il s’agit d’un traitement esthétique très sûr, très bien toléré et surtout très efficace. Il est un rare procédé capable d’empêcher la formation de rides ou de les supprimer lorsqu’il est utilisé suffisamment tôt.​

La toxine botulique est donc LE traitement de médecine esthétique incontournable pouvant même être utilisé de façon préventive à partir de 25 ans.​

Découvrez les explications du Docteur Ora Levy, pratiquant les injections de toxine botulique au sein de son cabinet à Marseille.

Image link

Indications et zones pouvant être traitées

L’expression du visage dépend des « muscles peauciers » présentant des expansions à la peau. L’action répétée de ces muscles engendre une cassure cutanée aboutissant à la création d’une ride.

Le but de la toxine botulique est donc de diminuer l’action des muscles de façon ciblée afin de diminuer ou prévenir l’apparition des rides sans altérer l’expression du visage.

La toxine botulique est utilisée pour traiter ou prévenir l’apparition des rides au niveau du tiers supérieur du visage, on distingue 3 zones :

La glabelle, communément appelée la « ride du lion »
Les rides des pattes d’oie
Et les rides du front.
Image link

Avant l’injection : la première consultation de médecine esthétique

Lors de la première consultation de médecine esthétique, je me renseigne sur votre état de santé, j’écoute votre demande puis je vous examine pour pouvoir vous conseiller au mieux. J’examine notamment votre visage dans son ensemble pour en apprécier l’harmonie et ses proportions. J’établis ensuite un plan de traitement « sur-mesure » avec vous, adapté à votre demande : nombre de zones à traiter, quantité de produit à prévoir.

Je prends également le temps de vous rassurer et de vous expliquer ce qu’il y a à savoir sur les injections (bénéfices, risques…).

L’injection de toxine botulique se réalise lors d’une seconde consultation, qui doit être espacée de la première d’au moins quelques jours, afin de respecter un délai de réflexion minimum.

Déroulement de la séance d’injection de toxine botulique à Marseille

Les séances d’injection d’acide hyaluronique se déroulent en consultation au cabinet.

Après démaquillage et désinfection soigneuse de la peau, la toxine botulique est injectée au sein du muscle cible à l’aide d’une aiguille extrêmement fine. L’injection est quasiment indolore.

Efficacité du produit : elle commence à se voir 3 jours après l’injection et s’installe progressivement et asymétriquement pendant les 15 premiers jours.
Un complément d’injection est parfois nécessaire à 15 jours.
Puis son efficacité dure en fonction des patients entre 3 et 9 mois.

Suites après l’injection de toxine botulique

Certains désagréments sont possibles mais sans gravité durant les jours qui suivent l’injection :

  • Rougeur et voussure localisée : 2 heures
  • Céphalées : le premier jour
  • Impression de peau cartonnée : la première semaine (pour une première injection seulement)
  • Ecchymose (bleu) : 7 à 10 jours

Vous pouvez reprendre vos activités en sortant du cabinet mais il est recommandé de suivre quelques précautions :

  • Ne pas masser le produit dans les 48h suivant le traitement au risque de faire diffuser le produit : éviter de démaquiller en frottant le visage, éviter les soins du visage et gommage et l’épilation des sourcils.
  • Ne pas s’exposer à une source de chaleur intense (sauna hammam soleil) dans les 48h qui suivent l’injection
  • Ne pas effectuer un traitement par acide hyaluronique dans la semaine qui précède ou qui suit l’injection de toxine
  • Ne pas prendre de l’aspirine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans la semaine qui précède ou qui suit l’injection d’acide hyaluronique (risque accru de saignement)
  • Ne pas pratiquer des efforts physiques pendant 24h pour éviter les ecchymoses
  • Ne pas se baigner (piscine ou plage) dans les 48h suivant l’injection au risque d’engendrer une infection au point d’injection. Le lavage doux habituel du visage est autorisé.

Pour tout complement d’information n’hésitez pas à consulter la Fiche d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SoFCPRE) : Injections de toxine botulique à visée esthétique.

Questions fréquentes

Le Docteur Ora Levy répond aux questions fréquemment posées durant ses consultations pour injection de toxine botulique au sein de son cabinet de Marseille.

Grossesse et allaitement : principe de précaution

Maladies neuro-musculaires (ex : myasthénie, myopathie)
La toxine botulique agit au niveau des neurotransmetteurs (acétylcholine) de la jonction neuromusculaire. Elle inhibe certains signaux envoyés par les nerfs aux muscles. Son utilisation est donc contre indiquée dans les maladies touchant cette jonction neuromusculaire.

Réaction immédiate au niveau de la zone injectée
Rougeurs, bleus, hématomes, démangeaisons, douleur légère au point d’injection. Résorption en 72h en moyenne (de 24h à 8 jours)

Asymétrie du résultat
Le produit étant un médicament, le délai d’action peut varier d’un muscle à l’autre pouvant engendrer une asymétrie transitoire. Si celle-ci persiste au-delà de 15 jours, un complément d’injection peut être justifié.

Diffusion
La toxine étant utilisée dans des zones très fines autour de l’œil et non compartimentées, il peut diffuser très facilement aux muscles avoisinants. La diffusion est rare spontanément (0,05%) et augmente en cas de massage.
La diffusion aux muscles autour de l’œil peut alors provoquer une vision double, une chute de la paupière, des poches malaires.

Résistance
Dans moins de 2%, un mécanisme auto immun peut inhiber l’action du produit et engendrer une résistance à la toxine botulique.

Œdème
Il n’existe pas d’œdème dans le cadre d’un traitement par toxine botulique sauf en cas de poches malaires (cf. diffusion).

Une anesthésie locale n’est pas nécessaire, l’injection de toxine botulique est très peu douloureuse.

La toxine botulique va relâcher voire paralyser les muscles cibles (muscles de la ride du lion, muscles des pattes d’oie ou muscle frontal) pour en limiter les expressions. Le traitement par toxine va donc permettre de relâcher les muscles responsables des expressions négatives (qui donnent un air désagréable, aigri, fatigué ou vieillissant) et donc indirectement favoriser les expressions positives pour donner un visage plus détendu, plus reposé et plus frais.

L’acide hyaluronique est un produit de comblement qui va permettre d’ajouter du volume. Selon les cas il va s’agir d’un volume très fin (rides fines autours des yeux ou de la bouche) ou d’un volume plus important (sillons nasogéniens, pommettes, tempes, lèvres)

Ces 2 produits n’ont donc pas du tout la même action ou les mêmes indications mais sont la plupart du temps utilisés de façon complémentaire dans un but de rajeunissement du visage.

Le but du traitement n’est pas de figer ou paralyser les expressions mais d’atténuer les rides. Le choix du bon schéma d’injection avec le bon dosage permet d’obtenir un résultat naturel.

L’effet commence à se voir 3 jours après l’injection et s’installe progressivement et asymétriquement pendant les 15 premiers jours. Puis son effet dure en fonction des patients entre 3 et 9 mois.

Les injections de toxine botulique a visée esthétique ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.
Première consultation esthétique : 70 EUR
Séance d’injection de toxine botulique : à partir de 300 EUR

Besoin de plus d'informations ?

Le Docteur Ora Levy vous accueille en consultation pour tout complément d’information en vue d’injections de toxine botulique à Marseille.

Prendre RDV

Prendre rendez-vous pour une consultation

Comment venir au cabinet ?

Centre ophtalmologique UDOSE Marseille
30 Rue des électriciens 13012 Marseille
Accès par centre commercial de Saint-Barnabé
Maison des professions médicales 2ème étage
Parking du Carrefour Market (accès rue Léon Meisserel)
Métro ligne 1 Saint-Barnabé
Bus : lignes 7, 7B, 8